Imprimer

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

ecall  vous connaissez?

 

Initié par les autorités de la Communauté Européenne, il s'agit d'un système d'appel d'urgence pan-européen embarqué à bord des véhicules qui utilise le numéro d'urgence européen 112 en cas d'accident. Le déclenchement pouvant être automatique ou/et manuel.

 

L'intérêt majeur du système est qu'il avertit immédiatement les services d'urgence de la position précise de l'accident. Cela permettra de réduire considérablement le temps d'arrivée des services de secours. Selon des études, le délai d'arrivée des secours pourrait être réduit d'environ 50 % dans les zones rurales, et de 40 % dans les zones urbaines.

 

Il est estimé que le système "eCall" pourrait sauver jusqu'à 2500 vies par an dans l'UE et surtout réduire sensiblement la gravité des blessures dans 15 % des cas.

 

Les autorités française responsables de la sécurité routière, toujours prêtes à sanctionner pour sauver des vie, restent muettes sur celles qui pourrait être sauvées par ce système.

14 pays de l'union européenne ainsi que 3 autre pays hors union ont donné leur accord et 6 autres pays de l' UE  sont en passe de les rejoindre .

23 pays sont partants mais pas la FRANCE alors pourquoi?

Probablement  parce que  le système coûtera de l'argent mais ne rapportera pas de contravention.

 

Pourtant  un grand constructeur national PSA  propose depuis 2003 un service d'assistance localisée. La MACIF et la MAIF ont eux aussi  développé, avec des partenaires, des services comparables à celui préconisé par BRUXELLES.

 

Ne pourrait-on pas attribuer le profit généré par les radars automatiques au développement de ce système qui permettrait de réduire de 7% le nombre des tués sur la route dans notre pays.

Pour accéder au communiqué de la commission